Leonidas World


Une fac qui accueille de jeunes étudiants et étudiantes qui ont tous en commun leurs pouvoirs surnaturels ! Les cours sont plus ou moins bien tenus, vus les élèves que les classes peuvent contenir.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Si t'as pas d'amis... [PV Evann Deltay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


MessageSujet: Si t'as pas d'amis... [PV Evann Deltay] Lun 27 Aoû - 10:33

La pause déjeuner était terminée, et Roxan n'avait plus de cours théoriques. Elle patientait donc sur la rive du lac, qui se situait non loin du Dojo. Son cours de Kendô débuterait dans une demi-heure. Et entre nous, elle était plutôt pressée de commencer. Attendre sans rien faire, même devant un décor de carte postal, était d'un ennui mortel.
D'autres élèves du campus passaient par cette rive, simplement pour se promener, ce qui avait le don d’agacer Roxan. Elle n'aimait pas leur façon de la regarder, de la juger du regard. Etait-ce à cause de ses vêtements sombres et moulants? La jeune femme jugeait qu'elle avait le droit de se vêtir comme bon lui semblait, et puis, cela respectait encore le règlement du campus. Ca n'était pas si provoquant que ça.
Ou bien elle se faisait des films pour rien. Après tout, ces élèves ne se souciaient même pas d'elle, et la qualifiaient plutôt de "sans ami".

Roxan soupira. La solitude ne la dérangeait pas, au contraire. Les gens d'aujourd'hui dégageaient beaucoup d'ondes négatives, notamment à cause du stress. Les partiels, bah, elle se fichait bien de les rater. Elle était une warrior, pas une intellectuelle. Elle s'étira, et se dirigea vers un banc pour s'y poser quelques minutes. Si elle restait debout durant la demi-heure de pause qu'il lui restait, elle aurait les jambes fatiguées avant même de commencer l'entrainement de Kendô. Un banc près d'un arbre, c'était parfait, sa peau laiteuse ne subirait pas le harcèlement des rayons du soleil.
Elle s'y installa, posa son sac à côté d'elle et sortit un livre que lui avait demandé d'acheter son professeur de français. En dehors du Kendô, Roxan n'avait pas eu d'autre choix que décider d'une filière théorique, et bien qu'Australienne d'origine, elle avait choisi le français. Cette langue élégante n'était pas facile à apprendre. Elle possédait de nombreux homonymes, qui ne voulaient pas dire la même chose. Mais comme cela faisait deux ans qu'elle étudiait la langue, elle pouvait communiquer avec tous les élèves français, malgré son fort accent anglais.
Son livre était une oeuvre de Choderlos de Laclos, Les Liaisons Dangereuses. Couverture rose, épaisseur inquiétante. Les premières pages n'avaient pas l'air palpitantes. Aucune histoire d'amour n'était palpitante. Mais la quatrième de couverture offrait un résumer assez intéressant en lui-même. Cela promettait maintes tromperies et autres manipulations. Quelque chose de psychologique, en somme. Dommage, pour la jeune femme qui préférait les romans fantastiques. Elle devra s'en tenir à ça pour la moitié du semestre.

Soudain, elle sentit quelqu'un s'approcher, alors que plus aucun élève ne trainait dans le coin. Elle ne se retourna pas, mais resta vigilante, faisant semblant de ne rien avoir entendu...
Revenir en haut Aller en bas
« Evann Deltay »

Invité


MessageSujet: Re: Si t'as pas d'amis... [PV Evann Deltay] Lun 27 Aoû - 11:33

Matinée mouvementée entre la réunion avec les professeurs, l’incident dans la piscine suivit à l’infirmerie et l’arrivée d’un autre démon du nom de Sword qui avait l’air plus que dynamique, vulgaire et sans gêne, enfin un démon quoi. Evann décida d’aller se détendre en se dégourdissant les jambes, faisant le tour du campus pour repérer un peu mieux les lieux que sur la carte de son GPS de ses lunettes qu’il avait sur le nez actuellement, il pouvait voir un peu les divers élèves et professeurs des lieux, vaquer à leurs occupations. Le soleil tapait bien, et même si la lumière du soleil ne lui faisait aucun effet sur sa vue, il préférait mettre ses lunettes « de soleil » High Tech qui lui donnait du style. D’ailleurs pas mal d’élèves en le croisant le regardaient d’un air curieux, surtout à cause de sa taille de géant, ils ne devaient pas avoir l’habitude car certains en avait la mâchoire qui tombe.

Voyant un peu plus loin de la végétation il s’y dirigea, mais alors qu’il marchait tranquillement son téléphone sonna. Evann appuya sur un bouton de ses lunettes pour décrocher et mit son oreillette.


-Deltay j’écoute… Hein ? Quoi, je parle français, ça s’entend, non ?!

Evann esquissa un léger sourire en entendant la personne qu’il avait au bout du fil, puis il fronça les sourcils et se mit à parler dans un langage étrange, du draconique. La conversation qu’il avait était avec son fils. Il était vrai que depuis qu’il était parti de sa planète pour venir sur terre il n’avait pas donné de nouvelle à sa famille, seulement à ses supérieurs avec qui il devait faire un rapport quotidien chaque soir. La conversation fut courte mais suffisante pour Evann, ça lui avait fait plaisir d’avoir des nouvelles de sa famille. Il raccrocha et n’ayant pas fait attention qu’il avait continué à marché pendant sa conversation il se tourna vers un banc où se trouvait une jeune femme qui lisait tranquillement un livre plutôt volumineux et de couleur rose… Sûrement un roman à l’eau de rose pensa le général. Mais soit elle était trop concentrée pour lire son bouquin, soit elle avait du entendre la conversation dans un langage probablement inconnu pour elle. Une élève de plus ou de moins, de toute évidence, ils allaient bien devoir s’y faire.

Evann se tourna vers la rive et alla se poser en contre bas sur le bord de l’eau, il sorti un étui de sa poche et rangea ses lunettes, puis enfila l’étui de nouveau dans sa poche puis il observa le courant et les poissons qui tentaient de le remonter. L’envie lui prit de mettre sa main dans l’eau mais la froideur le surprit et il l’enleva rapidement en sifflant comme un serpent. Il avait oublié que contrairement à la planète chaude et tropicale d’où il venait, en France, et notamment à Paris l’air était plus frais pour lui, même en été, et l’eau gelée. Il ferma les yeux et écouta ce qui l’entourait, avec calme et sérénité.
Revenir en haut Aller en bas

Si t'as pas d'amis... [PV Evann Deltay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» les vrais amis
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Un truc pour nos amis les chats.
» Les vrais amis
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leonidas World :: Extérieur Sigma :: Bord du Lac-