Leonidas World


Une fac qui accueille de jeunes étudiants et étudiantes qui ont tous en commun leurs pouvoirs surnaturels ! Les cours sont plus ou moins bien tenus, vus les élèves que les classes peuvent contenir.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

un fille au passé perturbant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Messages : 9
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 36
Localisation : vannes

MessageSujet: un fille au passé perturbant Mar 30 Sep - 13:53

Nom : Baccara
Prénom: Célène
Age: 17 ans
Sexe: féminin

Fiche de situation

Race : Humain

Classe du Personnage: Magical Girl

Pouvoirs : manipulation des 4 éléments, pouvoir de suggestion, éthère (incontrôlable, seulement quand elle est dans une colère noire ou que sa vie est en danger de mort)

Arme : 2 saï (taille d'une dague en forme de tridant, et oui elle à appris à ce défendre un peu quand même)

Note supplémentaire : l'avatar est en cours de création donc la photo est juste un aperçu assez ressemblant au niveau du style mais c'est pas encore ça


Thème personnel

Description physique :

Célène n'est pas très grande, 1m65, elle a les cheveux très longs noirs qui descende au niveau des reins avec des mèches violettes. La peau très blanche, diaphane, le soleil n’a aucune prise sur sa peau. Elle a de grands yeux gris argentés c’est une caractéristique de la population de sa planète! Son style de vêtement est le steampunk qui est un style qui me plait beaucoup, plutôt dans les tons marron et rouge qui sont ses couleurs préféré, mais évidemment elle est capable de mettre d'autre couleur, mais que ce n'est pas souvent. Elle ne sort jamais sans ces dagues fétiches qui sont évidemment caché pour évité de se faire arrêtez toute les cinq minutes dans la rue par les autorité.

Description caractérielle :

Elle est sympa avec tout le monde et un peu timide sur les bord, même si elle aime beaucoup parler avec les gens, mais elle cache un volcan en pleine effusion (faut pas trop l'embêter quoi...). Quand elle est énervé elle peut devenir incontrôlable et qu'elle à beaucoup de mal à se maitriser quand c'est le cas ! Elle n'aime pas qu'on la touche sans sa permission, ce qui peut parfois engendrer de mauvais réflexes malgré elle (oh! pardon je t'ai cassé le bras...). Ou voir pire ! Il lui ai déjà arrivé d'envoyer des gens a l'hôpital parce qu'elle les sentaient trop proche de son espace de sécurité.

Votre passé :

Tout les enfants de la planète Sophria était se qu'on appelle des "née avec".
Cela voulais dire avec le pouvoir de contrôler et de manipuler les éléments, certains ne pouvais en contrôler que un ou deux, mais d'autres, plus rare comme Célène pouvais contrôler les 4 éléments. mais comme dans toute bonne chose il y a une contre-partie, le fait de pouvoir contrôler les 4 éléments ouvrait la porte à l'éther, ce pouvoir démentiel, incontrôlable, destructeur et immense qui puise sa force dans le néant.

Célène appris donc a utiliser les 4 éléments, mais dès qu'elle se mettait en colère elle détruisait tout ce qui était autour d'elle. Plus ses pouvoirs grandissaient, plus l'éther avait de l'emprise sur elle.

A 14 ans, ses parents ne savant plus quoi faire pour qu'elle contrôle son pouvoir destructeur l'envoya vers un grand mage pour l'aider. celui-ci, lui appris les bases du pouvoir de suggestion pour éloigner toute personne qui voulait la mettre en colère sous peine d'être détruite irrémédiablement.

Quand elle eu 17 ans, de retour chez ces parents, elle était plus calme et sereine, le mage lui avait finalement appris beaucoup plus de choses que le pouvoir de suggestion, elle avait surtout appris à mieux se contrôler.

Malheureusement Sophria fut envahi par un tyran du nom de Dokbar, il assura son règne pas la peur et la torture et ceux qui se rebellait était tuer sans ménagement.

Les parents de Célène faisait partie du grand conseil de Sophria, ils furent donc emmener de force avec Célène devant le tyran pour être juger.
Au début elle ne comprenait pas trop pourquoi on les emmenait de force.
Mais elle vu vite de quoi il en retournait, elle était terrifiée.
Arrivant dans la salle majestueuse du grand palais qui donnait lui de réunion des différents gouvernement de la planète, ses parents et elle furent forcer par les gardes de s'agenouiller devant le tyran. Lorsqu'elle regarda Dokbar, elle senti une puissance écrasante l'oppresser, elle ne pouvait plus bouger, elle était comme paralysée.

Dokbar était grand, d’une carrure imposante, malgré son armure on devinait facilement que ça carrure n’était pas que due à son armure. Il avait des cheveux très long blond, presque blanc lui arrivait en bas du dos. Son visage était sublime, un teint pâle, des traits finement ciselés, on aurait dit qu’un orfèvre avait travaillé ce visage tellement il était beau, des yeux d’un vert puissant, un peu sombre lui donnait un regard perçant. Comment un si beau visage pouvait contenir autant de mal, il se dégageait une tel noirceur de cet homme, qu’elle en fut horrifiée, comment un homme pouvait avoir autant de mal en lui, ce n’était pas possible.

Il s’avança vers les parents de Célène qui étaient à une distance d’environ 2 mètres d’elle, avec un sourire narquois il dégaina son immense épée, la leva et l’abattit avec force et précision sur le coup de 2 conseillés, leur têtes roulèrent à même le sol. Célène étouffa un cri d'effroi, ce n’était pas possible, pas eux! Ce dit-elle. quelque chose en elle se brisa.

Elle senti la colère et le désespoir d’avoir perdu sa seule famille, ses parents adorer qu’ils l’aimaient temps, c’en était trop pour elle. Elle toisa le bourreau de ces parents avec un regard mauvais elle allait lui faire payer son geste. Malgré les larmes qui dévala ses joues, plus les secondes passait plus sa rage bouillonnait.

Dokbar s’avança vers elle avec l’épée encore ruisselante de ces parents.
Soudain elle sentie que quelque chose se passa,elle senti un feux incandescent dans ses yeux puis sa conscience s’effaçait, elle sentie que son esprit reculait, comme si elle ne contrôlait plus son corps et regardait à travers une vitre ce que ces yeux voyaient. Elle était devenue spectatrice de son propre corps.

Dokbar pencha la tête sur le côté et s’arrêta net, intriguer par le pouvoir qui semblait enfler de la jeune fille, il semblait pour le moment faible mais augmentait en puissance, il sentie un froid glacial emplir la pièce, il semblait venir de la jeune fille. il n’avait jamais vu se type de phénomène. C’est comme si le froid essayait de le happer. Au fur et à mesure il compris que cette fille serait un danger pour lui si il la laissait vivre. Dommage elle était belle avec ses grands yeux gris.

Il leva son épée pour qu’elle est le même sort que ses parents, et là tout s’emballa, il était paralysé à son tour, il ne pouvais plus bouger et remarqua ses soldats qui tenait la jeune fille non plus.

Une aura rouge sang et d’un noir d’encre au extrémités entourait Célène,  elle grossissait à vue d’oeil pour prendre une taille impressionnante, elle emplissait toute la salle du conseil. Ses yeux n’était plus gris mais rouge, même le blanc autour des iris était rouge sang comme son aura.

Dokbar la regarda avec curiosité mêlé d’effroi, il compris qu’il avait réveiller quelque chose de puissant et d’ancien, qui avait un pouvoir destructeur sans limite.

Le corps de Célène se redressa lentement, sa bouche affichait un sourire carnassier, elle s’avança vers le tyran et s’arrêta à quelques millimètres de lui, elle le toisa avec le plus grand mépris et suffisance, comme si Dokbar n’était qu’un gênant petit insecte qu’on allait écraser du pied. l’aura de Célène enveloppa le guerrier, en des volutes rouge et noir qui tourbillonnaient se faisant de plus en plus épaisses.

Les cheveux de Célène se mirent à voler dans des mouvement sérient, de sa bouche une seule phrase sortie d’une voix qu’elle ne reconnaissait pas, sombre, guttural, presque une voix d’homme, chargé de puissance et de pouvoir. ‘’ c’est la fin’’ .

L’aura tourbillonnante se figea et forma un boule rouge sang avec des stries noir. Célène senti un pouvoir énorme déferler en elle. Tellement gigantesque qu’elle avait l’impression que ces os allaient se briser même si elle ne sentait plus son corps hors de contrôle, l’impression était tenace.

La boule de puissant grossissait autour d’eux et s’étendait de toute part, le sol, les murs, la salle entière commença à se fracturer de toute part, le toit et des pans entier de murs s’effondrait. ils se retrouvaient à l’extérieur sans même avoir bougé.

Cet boule continuait de grossir à mesure que les secondes défilèrent. Elle détruisait tout sur son passage ne laissant derrière elle que désolation. Le corps de Célène leva une main et toucha Dokbar effarer par ce qu’il se passait, il se sentie reculée il émit un cri d’agoni effroyable, au bout de 2 mètres de distance donc corps se désintégra entièrement .

La boule de destruction augmenta englobant totalement la planète Sophria. Célène observait ce phénomène de l’intérieur de son corps sans pouvoir faire quoique ce soit, puis elle entendit de la bouche de son corps un rire machiavélique mais faible. Une nouvelle vague de pouvoir souffla en elle, la boule se rétrécissait à une vitesse effarante jusqu’à retourner dans son propre corps accumulant de plus en plus de pouvoir.

Puis dans un vacarme assourdissant elle entendit une immense explosion et sa planète explosa comme une super nova, la déflagration était telle, que même Célène emprisonnée dans son corps ressenti une douleur atroce, elle se sentait mourir. Ca vue se brouilla tellement la douleur était insupportable, elle perdit connaissance.

Célène sentie que son dos était sur une surface plate dure et froide.Elle ouvrit les yeux, la lumière l’aveuglait, elle attendit que sa vue s’adapte à son environnement. Elle se redressa et regarda ses mains et leur fit faire quelques petits mouvements, soulagé, elle sentie qu’elle avait à nouveau le contrôle de son corps.

Elle regarda autour d’elle, elle ne connaissait pas cet endroit, elle était dans un hall apparemment, on aurait dit un établissement scolaire mais qui n’avait rien avoir avec ceux de sa planète, en pensant à chez elle, une vague d’émotion la transperça, elle n’avait plus de chez elle. Des larmes se mis à rouler sur ces joues, elle se rappelait que ces parent étaient morts et que sa planète était détruite.

Après un moment elle décida de ce lever et avança dans le hall, elle voyait des portes avec des écriteaux mais n’en connaissait pas le langage. Elle entendit une voix féminine venant d’une porte, un peu plus loin. Elle avança et décida d’entré, il fallait qu’elle sache ou elle était.

Célène vit une femme aux yeux rouges qui était dérière un genre de gros meuble arrivant à la taille, cet femme leva la tête et posa une question, Célène ne comprit pas un mot de ce qu’elle racontait, ça commençait mal si elle ne comprenait pas la langue.
 
Pour plus d'infos

Comment avez-vous connu le forum ? Ahnelia Xiloscient
Quelle est votre ancienneté en forum RPG ? : je commence
Votre disponibilité : 5 jours/7 en soirée
Code :Bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Léonidas »
avatar
Admin

Messages : 188
Date d'inscription : 13/12/2011
Age : 37
Localisation : Grece

MessageSujet: Re: un fille au passé perturbant Mar 30 Sep - 14:37

Fiche Validé !

Soyer la bienvenue dans votre nouvelle maison et votre nouvelle famille Mlle Baccara

Amicalement Léonidas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leonidasworld.forumgratuit.org

un fille au passé perturbant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leonidas World :: Fiche de Présentation :: Validation des fiches-