Leonidas World


Une fac qui accueille de jeunes étudiants et étudiantes qui ont tous en commun leurs pouvoirs surnaturels ! Les cours sont plus ou moins bien tenus, vus les élèves que les classes peuvent contenir.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Retour à la maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Messages : 14
Date d'inscription : 31/03/2015
Localisation : Les toits de L'AGS

MessageSujet: Retour à la maison Mer 6 Mai - 16:57

Galenver... Cela faisait plusieurs semaines que Yura s'était installé à l'AGS et il n'y était pas encore retourné? Mais, quelques heures plus tôt, il avait sentit un besoin profond, presque un ordre, d'y retourner. Tout son être n'avait souhaité que d'y revenir, pourquoi ? Aucune idée.

Du coup, le jeune homme était revenus dans son monde natal, s'était posté sur un toit et attendait. Il ne savait pas ce qu'il devait faire, du coup il se détendait. Du haut de son toit, il admirait les fléches des batiments à l'architecture lugubres qui pointaient derreire le brouillard. Il regardait les flocons de neiges d'une puretée magnifique tomber avec grace et légéreté sur les pavés rougis de sang de la ville en contrebat, battut par le bruit des pas participant au doux brouhaha qui berçais le Psychopathe. Tout autours de lui marchait des proies, et il était le chasseur, mais un chasseur étrangement serrain, sirotant une délicieuse boisson à base de grenade terrienne, bien supérieur à celui tiré des grenades Alpha de Galenver.

Bref, Yura était étrangement serain, il se sentait seul, loin de l'agitation de l'AGS, avec comme seul compagnon le froid mordant qui reignait ici. Mais hélas se moment ne devait pas durer apperement. Alors que son esprit dérivait tranquillement vers des intérrogations profonde sur la reproduction entre canard et ornithorinque, un bruit retentit le faisant sortir de sa méditation.

-TOI lA ! QU'EST-CE QUI T'A PRIT DE ME BOUSCULER ?


-Mais monsieurs... c'est vous quui m'avez foncé dedans...


-ET EN PLUS TU DIT QUE C'EST MA FAUTE ? Tu ose insulter un bourreau ?


Yura se redressa tout d'un coup et se pencha sur le bord du toit pour regarder la scéne. Devant un imense portrait de propagande d'Ace, se tenait un homme en tenu de civil qui faisait face à un individus colérique vétut d'une longue cape noire rapiécée : l'uniforme des bourreau.

-Non monsieur... c'est ma faute... je m'excuse !

-Je n'ais que faire de tes excuse ! Tu es coupable d'agression envers un agent d'ACE corporation ! Ta sentence est … la mort.


Un grand rictus se déssina sur le visage de Yura, ça lui avait manqué ces petites scénes du quotidiens, où deux individus se retrouvais seuls dans une ruelle isolé, pret à se faire découper... De plus, Le chirurgiens comptait quand même tuer un homme armé et dangereux, donc les risques de réprimandes étaient moins forts. Le psychopathe sortit ses griffes et bondit sur l'homme en noir, il espérait donner un coup mortel et sanguinaire, que le travail soirt vite fait quoi.

Cependant, au moment ou Yura allais s'abbatre sur sa cible, cette derniere sortit de son manteau un grande épée qui sembalit extrement coupante : une arme d'excuteur. Le psychopathe eu juste le temps de mettre ses griffes devant pour parer le coup que lui donna le bourreau, qui avait lui aussi voulut en finir vite avec Yura. Profitant de la puissance d'impact entre les deux lames, le chirurgiens partit en arriére, retombat souplement sur se pied et se mit en garde. Le bourreau le toisa d'un oeil surpris.

-Tiens donc... ça fait un moment qu'on à pas entendus parler de toi Omega, je coyais qu'un scorf t'avait bouffé.

-Pff, comme si j'allais me faire avoir par un vulgaire mutant... en tout cas c'est de toi qu'on entendr bientot plus parler.. Gnihihi


Les deux tueurs se regardairent alors l'un l'autre, le bourreau sanguinaire, et l'expérience raté. Un lourd silence paisait sur la scéne, une ambiance opressante, même l'homme térifié n'osait faire un bruit, craigant ce qui se passerait si ce silence était brisé. Puis le combat commenca. Yura, toute griffes dehors fonça sur le bourreau, qui para son coup, avant de lui donner un coup de botte que le psychopathe esquiva, en profitant pour tenter de faucher l'agent d'ACE. Au fond de lui, le jeune homme jubilait, ça lui avait manqué ! Un combat sans but, livré uniquement pour sont pur plaisir, dans lequel il pouvait se lancer à corp perdus. Un seul d'entre eux pourait gagner, et ça serait celui qui serait le plus dangereux des deux. C'est ainsi que fonctionnait le monde. Chaque individus était plus ou moins dangereux. Tous était égoïste et n'hésiterais pas à créer des monstres, torturer des enfants et mener des expériences défiant la vie si il le pouvait. Yura n'échappait pas à la régle, sa puissance lui permettait d'acomplir ce besoin viscérale qui bouillonnait en lui : Tuer ! Découper, Voir ses proies s'éteindrent entre ses mains.

Le psychopathe et le bourreau se donnérent alors un puissant coup qui els fit reculer chacuns. Il était de nouveau face à face, souflant tout deux, se preparant au second assaut. AU fond de lui, le psychopathe sentit son désir de tuer grandir, il devait voir le sang couler, il devait massacrer ses proie. Alors, assez étrangement, il baissa sa garde et lança un sourire, mais pas son rictus habituelle, un sourire normal, que lancerais n'importe quel adolescent de son age. Le bourreau y vit une faille
et charga alors. Grave erreur. Yura n'avait pas baissé sa garde, il ne s'était pas calmé, il aviait juste planifier sa prochaine action, qui serait sa derniére. Le bourreau arriva au niveaux de Yura, se dernier se baissait tout un coup, puis faucha. L'homme s'éffondra, faisant tomber sa lame à coté de celui qu'il martyrisait quelque seconde plus tôt. Le chirrurgiens se retourna et toisa en lançant un sourire meurtrier le boureau, qui rempait pitoyablement... en même temps, comment marcher normalement quand ta jambe droite avait trainait sur le sol deux metres plus loins.

-Bon... je crois que c'est finis !


Yura fonça sur l'homme, lui portat un dernier coup de griffes, puis l'attrapa par les cheveux.

-Ho... Mais pourquoi me tuer Yura ?


-Parceque je peut ! C'est ainsi que marche le monde, les forts font ce qu'ils veulent des faibles


-Oui, c'est vrais que tu es plus fort, c'est pour ça que tu m'as eu.

-Exactement, bon, escuse moi, mais faire parler ta tête décapitée n'est plus drole maintenant !

Le psychopathe jetta alors la tête qu'il avait arachée au corps du bourreau, et se tournea vers l'homme térrifié qui se tenait prostré dans un coin, puis fonça sur lui. Pourquoi le tuer ? Parcequ'il le voulait, et qu'il le pouvait. Tout le monde agissait ainsi. Ace avait créer les scorfs, les bourreau et enfin lui car le voulait et le pouvait. Shutter l'avit torturé parcequ'il le voulait et le pouvait. Baker l'avait poursuivit toute ses années car il le voulais et le pouvait. Le pouvoir donnais tout les droit à celuis qui l'avait, même si cela provoquait des flots de souffrances.

Alors que le chirurgiens se préparait à abbatre ses griffes sur sa proie, une pensé furtive lui traversa l'esprit : Léonidas. C'était l'homme le plus puissant que Yura n'avait jamais vus... et il dirigeais une école où les forts et les faibles vivaient enssembles... Où il s'était fait ses premiers amis et où personnes n'avait tenter de le tuer ou de profiter de sa nature...

La pensée devint tout à coup une évidence : Yura se trompais, le monde se trompais. Le pouvoir ne donnais pas tout les droits, et sa philosophie n'avait apporté que violence, folie et souffrance.

La lame de yura se stoppa contre la joue de l'homme. Le psychopathe regarda le ciel blanc qui où tombait gracieusement la neige...

-Ce monde est malade... Il saigne, il souffre... il ne tourne pas rond... Le pouvoir ne donne pas le droit d'oprimer ceux qui n'en ont pas...

IL jetta un regard sur l'homme, qui trembalit comme une feuille, puis se pencha et le regarda dans les yeux, un air inabituellement serain sur le visage.

-T'inquiete pas... tu vas vivre... va t'en...


L'homme ne se fit pas prier et partit en courant. Yura regarda le sang du bourreau qui rougissait la neige...

-Oui ce monde est malade... Les bourreaux, les Scorfs, les scientifiques... tous ils en font un enfer... Jamais il ne trouvera paix tant que l'ont aura pas retirer sa tumeur...

Puis le psychopathe attrapa l'épée du bourreau, se tourna vers le portrait de propagande et la lança en plein millieux du front de ACE.

- Et voici la tumeur ! Elrich Ace !


Le chirurgiens explosa de rire. Il avait enfin trouver un sens à sa vie ! Jusque là, il avait souffert, éré comme un chien dans ce monde de violence. Mais aujourd'hui il savait quoi faire ! Les bourreaux... les scientifiques... Et Ace, il allait leur faire vivre l'enfer qu'il avait vécus à cause d'eux et que ce monde vivait toujours. IL allait opérer le monde ! Le purger de sa pourriture dans le sang, il allait en faire un endoit où il ferrait bon vivre pour tout le monde, un endroit comme L'AGS !

Essuyant sa blouse, Yura sourrie, puis repartit tranquillement vers le zaap qui l'avait emené ici. Bientot, Galenver combattrait pour sa libertée... il méritait bien un peu de repos avant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Retour à la maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Bon retour à la maison
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison
» Retour à la maison.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leonidas World :: Le Campus Parisien [Centre] :: Appartements ou Maison :: Van Scalpel Yura-